Notre histoire

Tout a commencé avec l’arrivée dans ma vie d’un animal extraordinaire, mon chien Porto. Nous l’avons accueilli chez nous à l’âge de six semaines, il y avait donc une panoplie d’apprentissages qu’il n’avait pas pu faire. Toujours dans l’espoir d’en faire le meilleur des chiens, nous avons essayé plusieurs approches, certaines plus répressives que d’autres. Malheureusement, ces méthodes n’ont fait qu’amplifier ses prédispositions à l’anxiété et les comportements problématiques.

Après plusieurs recherches et rencontres infructueuses, j’ai rencontré M. Richard Beaudet, un éthologue. Après seulement deux rencontres avec lui, je comprenais déjà beaucoup plus les agissements de Porto. J’ai juste eu envie d’en savoir plus...

Quatre ans plus tard, j’ai suivi la formation en cinq niveaux proposée par l’Alliance Internationale des Intervenants en Comportement animal (AIICA), et poursuis toujours ma formation. J’ai rencontré des éthologues en MM. Richard Beaudet, Michel Chanton et le Dr Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste. C’est donc suite à cette formation et à mon succès à rééduquer Porto que l’idée du magasin m’est venue.

Bien d'autres formations ont suivi jusqu'à ce jour. J'ai eu l'occasion d'apprendre d'éducateurs canins de renommée qui partagent leur savoir toujours renouvelé au sujet de nos amis canins et félins. Avec Jean Lessard, il y a eu la formation en entraînement et en comportement canin; le clicker avec Patrick Robert; il y a eu Poule Académie; le chien rapporteur avec Djanick Michaud; le chien agressif avec Debbie Jacob, le comportement animal avec Susan Friedman et Chirag Patel dans le cadre d’un séminaire de six jours à Nice, en France, et plusieurs autres formations (avec Marine Cassoret, Ken Ramirez, Kathy Sdao).

J’en sais maintenant beaucoup plus à propos des problèmes de communication et de comportement, de la sociobiologie, de l’agressivité et l’anxiété ou encore des aspects tant biologiques que psychologiques des divers comportements de nos compagnons. Je comprends aussi beaucoup mieux que l’animal est un miroir de la personne qui interagit avec lui et par le fait même, l'importance de faire attention à notre état d'esprit avant chaque intervention.

Quoi de mieux qu’avoir pignon sur rue pour pouvoir partager avec les gens mon parcours et mes apprentissages. En plus, le savoir qui m’a été transmis par mes enseignants me donne les outils idéaux pour choisir des produits adaptés aux animaux sur lesquels je me concentre : les chiens et les chats.

Notre mission

L’Art des Animaux n’est pas qu’un magasin, mais se veut plutôt un modèle. Un modèle alternatif, basé sur l’éthologie et la science du comportement, pour nos compagnons, que nous contraignons à notre mode de vie.

Nous nous devons donc d’agir comme des guides, car dans ce modèle que nous vous offrons à « L’Art des Animaux », tout passe par la relation. Je me suis donné comme devoir d’essayer de faire voir aux gens les impacts positifs de s’affairer à enlever des contraintes aux animaux, plutôt que de leur en imposer.

Après tout, comme le dirait le biologiste Yves Christensen : « C’est à essayer de comprendre l’autre qu’on en apprend le plus sur soi. »

Brigitte Tardif, Propriétaire et fondatrice