Si j'avais un salon de toilettage

Toilettage pour chiens

 

Et si, du jour au lendemain, j'avais un salon de toilettage? Comment je travaillerais?

Je vous partage ma réflexion :

Visite 1 : Première rencontre avec le chien. Il découvrirait le local, ce nouvel environnement pour lui et se régalerait en même temps de biscuits santé distribués généreusement.
Visite 2 : Deux ou trois jours plus tard, nouvelle ronde de découverte du local et présentation du coupe-griffes, l'outil, sans toucher les griffes, le tout accompagné de biscuits. Ainsi, une émotion positive face au salon du toilettage s'installe chez le chien.
Visite 3 : une semaine plus tard, je toucherais la patte du chien avec le coupe-griffe, sans tailler aucune griffe. Il y aura beaucoup de biscuits.
J'installerai le chien sur une table s'il est à l'aise ou par terre si le chien y est plus confortable.
À chaque rencontre, il y aura un seul chien dans le local.
Je ferais jouer de la musique classique à bas volume pour créer un environnement relaxant.
Si de manière générale le chien est facilement perturbé et réagit beaucoup en contact avec de nouveaux éléments dans son environnement, je recommanderais de lui administrer un produit naturel calmant avant la rencontre.
Visite 4 : Lors de la 4e rencontre, j'aurai des biscuits plus alléchants que les fois précédentes afin d'élever la motivation du chien. Quand le chien se montrera calme et confiant, je couperai une première griffe, tout en observant son émotion. Donc, il pourrait y avoir des ajustements à faire d'un chien à l'autre, d'un individu à l'autre.
Et on serait parti pour une taille des griffes agréable et pour le chien et pour moi.
Le nombre de visites nécessaires avant d'arriver à une taille de griffes sera certainement variable; pour moi il s'agirait de m'adapter à chaque chien et de rendre l'expérience positive.

 

Nous, on choisit d'aller chez le coiffeur, les chiens, on les oblige!

Il existe une école de formation en bien-être animal, L'Art au poil (artaupoil.com) qui enseigne une méthode de toilettage sans contraintes.

Comme disait si bien l'éthologue français, Michel Chanton: « Moins on impose de contraintes à un chien, moins on a de problèmes. »


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

English