Les étiquettes [partie 1]

[Réflexion]

«Ce chien est aimable!» «Ce chien est méchant!»

En m’exprimant ainsi, je fais porter une étiquette au chien. «Aimable est un concept, il ne génère aucun comportement. Être aimable signifie quelque chose de différent d’une personne à l’autre. Chacun a sa propre perception de ce qualificatif», souligne Dre Susan Friedman. Quand on veut parler de notre chien, vaut mieux expliquer par des comportements, les raisons pour lesquelles on le trouve aimable ou méchant.

«J’ai besoin d’aide, mon chien est méchant.»

Qu’est-ce que mon chien fait pour être qualifier de méchant? Il mord? Il fait peur aux gens? Il attaque les chats? C’est un comportement précis que l’on peut tenter de modifier.

«J’ai besoin d’aide, mon chien est tannant.»

Qu’est-ce que mon chien fait pour être qualifier de tannant? Il jappe? Il brise les souliers? Il monte sur les lits? On peut éliminer certains comportements que l’on trouve désagréables.

Poser une étiquette sur un chien, c’est-à-dire le qualifier d’un seul mot, ne représente en rien ses comportements, parce que c’est très vague. Ce même qualificatif varie de sens d’une personne à l’autre.

Mais que voulez-vous, c’est humain de poser des étiquettes. On a tellement été conditionné dans notre société ou par la société.

En nous efforçant de décrire les comportements de notre animal au lieu de l’étiqueter, nous risquons de découvrir en lui des comportements que nous apprécierons beaucoup, ce qui améliorera certainement notre relation avec lui.

À suivre …


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés