Les colliers étrangleurs, à pics et à chocs électriques.

AVERTISSEMENT : L’extrait de texte qui suit a pour but d’amener les gens qui le lisent à réfléchir sur certaines actions que nous posons au quotidien avec nos amis chiens. Il nous arrive à tous d’agir en croyant le faire dans le plus grand bien, mais sans considérer la totalité des conséquences que ces actions et comportements peuvent engendrer.
Les colliers étrangleurs, à pics et à chocs électriques peuvent causer des dommages irréversibles à votre chien Source : Dr. Peter Dobias Avant de commencer à lire les lignes qui suivent, je vous invite à faire un petit test. Ouvrez vos mains afin que vos deux pouces se touchent. Placez vos pouces à la base de votre gorge, les autres doigts entourant votre cou. Maintenant, prenez une grande respiration, serrez et tirez vers l’arrière de toutes vos forces en gardant vos pouces connectés ensemble. Vous ressentez maintenant ce que sentent beaucoup de chiens lorsqu’ils sont en laisse et qu’ils tirent. Si vous êtes toujours motivé à continuer cette expérience, placez un collier étrangleur autour de votre cou, attachez-le à une laisse et demandez à un ami de tirer dessus brusquement, périodiquement. Bienvenue dans le monde des chiens ! Non, je ne vous demanderai pas de continuer en testant un collier à pics ou à chocs électriques. Je veux simplement attirer la conscience des gens sur ce que vivent réellement la moyenne des chiens et pourquoi les colliers rendent les chiens malades et raccourcissent leurs vies. […] L’origine des colliers étrangleurs et leurs effets Personne ne sait exactement à quel moment l’usage du collier étrangleur a commencé. Il s’agissait peut-être de la façon par laquelle les hommes des cavernes empêchaient leurs chiens sauvages de s’enfuir. Quoi qu’il en soit, la 1ere référence concernant les colliers étrangleurs provient de l’Égypte Ancienne. La raison pour laquelle je suis si las des colliers étrangleurs réside dans le fait qu’ils peuvent causer beaucoup de dommages lorsque les chiens tirent. Le cou et la vertèbre cervicale sont parmi les plus importants « canaux d’énergie » du corps. S’y trouve en effet la moëlle épinière qui approvisionne tout le corps et c’est là, dans le cou, que les nerfs des pattes avant prennent naissance ; le cou est le canal d’énergie où passent les nerfs qui contrôlent le fonctionnement de organes internes. La glande thyroïde, qui régularise tout le métabolisme du corps, est également située au niveau du cou. Pendant des années, j’ai analysé la relation entre les blessures au cou et la santé des chiens. J’ai appris qu’une interruption ou une restriction du flux d’énergie dans le cou peut faire émerger toute une série de problèmes incluant entre autres : - la boiterie ; - des problèmes cutanés (de peau) ; - des allergies ; - des problèmes au cœur et aux poumons ; - des troubles digestifs ; - des affections aux yeux et aux oreilles ; - la dysfonction de la glande thyroïde ; - le léchage excessif des pattes ; - etc. Je soupçonne également que les patients présentant un problème sévère au niveau du flux d’énergie dans le cou présentent un plus haut taux de cancer. […]

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés