Himalayan Dog Chew

Himalayan Dog Chew

Himalayan Dog Chew

«Himalayan Dog Chew» nous provient d’une ancienne recette des peuples vivant dans la chaine de montagne de l’Himalaya et au Népal. Dans les montagnes entourant le Mont Everest, à plus de 15000 pieds d’altitude, ce produit est fabriqué en utilisant des méthodes traditionnelles, des ingrédients entièrement naturels (lait de yak et de vache, sel et jus de lime) et ne contient pas de produits chimiques ni d’agents de conservation. Maintenant, cette pièce très spéciale, partie intégrante de la culture himalayenne est disponible pour vous et votre chien.

Himalayan Dog Chew :

Comment c’est fait ?

Nous avons créé un consortium d’approximativement 700 fermiers dans les régions avoisinant l’Himalaya et particulièrement au Népal.

Ces fermiers sont entraînés, nous les avertissons 5-6 mois d’avance et sont immédiatement payés pour produire l’«Himalayan Dog Chew».

Voici comment on les fabrique, en respectant les anciennes recettes et techniques, qui sont encore utilisées aujourd’hui, dans les Himalayas.

1- Chaque fermier possède 2 à 5 vaches qu’ils traient chaque jour, utilisant les méthodes traditionnelles, sans utiliser d’équipement industriel. Ces vaches sont toutes entièrement nourries de feuilles naturelles provenant de la forêt et broutent les herbes de pâturages naturels présent dans les environs. Ils collectent environ 6 gallons de lait pour faire 2 livres de «Himalayna Dog Chew». En moyenne, chaque fermier produit environ 20 livres par mois.

2- Le lait est bouilli pendant 4 à 5 heures pour en séparer les composantes. Le lait chaud est ensuite versé dans une centrifugeuse remontée à la main, d’autres utilisant des méthodes plus traditionnelles, pour séparer le gras du liquide. Le gras est ensuite bouillie pour faire un beurre local appelé «Ghee» et sont vendu séparément sur le marché local. Le lait sans gras est ensuite utilisé pour fabriquer le «Himalayan Dog Chew».

3- Quand le lait a refroidi, chaque 100 gallons de lait sont traités avec 10 ml de jus de lime et 10 mg de sel. Le sûr du doux acide citrique fait cailler le lait et le sel accélère le processus. Le solide est séparé du liquide à travers un sac de jute, préalablement lavé à l’eau chaude pour enlever le petit lait et les restants de sel et de jus de lime.

4- Les solides restant dans le sac de jute sont soumis à une pression pendant 3 semaines, jusqu’à ce que le pain atteigne 5 % d’humidité. Ils utilisent des briques et des pierres pour mettre la pression sur le sac de jute contenant le pain et lui donner sa forme.

5- Le pain est ensuite coupé et préparé pour la cuisson sous le soleil et à la fumée pour 2 à 3 mois. Ils sont enfilés sur une corde et suspendus pour la cuisson/séchage.

6- Les pains sont ramassés chez les fermiers et envoyés à l’entrepôt de Kathmandu, où ils sont triés et passent au contrôle de qualité. Les meilleurs 10-15% sont gardés et expédiés aux Etats-Unis, alors que les 85-90% restant sont vendus au marché local pour la consommation humaine.

7- Les bouchées sont encore une fois lavées, en utilisant des sableuses et du jus de lime, coupées dans les différentes tailles, emballées et expédiées aux différents distributeurs à partir du bureau principal, situé dans l’État de Washington.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés