Faut-il être vétérinaire pour être comportementaliste? Partie 30

Au fil des semaines, je partagerai avec vous des écrits de l’un de mes professeurs en éthologie, Michel Chanton. Véritable pionnier, M. Chanton a consacré plus de 55 ans de sa vie à l’étude scientifique de la relation entre le chien et les humains, faisant de lui l’instigateur du métier de comportementaliste en France.

Éblouie par les connaissances que cet homme m’a transmises, j’ai décidé de partager avec vous, au fil des semaines, quelques uns de ses écrits, que j’ai soigneusement choisis. Ils sont tirés du livre de Marie-Claire Perrot, intitulé « Y’a un os avec mon chien ».

Je vous invite donc à visiter le site à toutes les semaines.

30ième semaine: «Certains considèrent qu’un comportementaliste doit nécessairement être un vétérinaire…Qu’en pensez-vous?»

Réponse de Michel Chanton, éthologue: «Il n’est absolument pas nécessaire d’être vétérinaire pour être comportementaliste! Certes, un vétérinaire peut aussi être comportementaliste, rien ne s’y oppose. Mais cette idée répandue par quelques vétérinaires comportementalistes, selon laquelle il faut être vétérinaire pour être comportementaliste est complètement fausse. C’est comme si un médecin psychiatre disait de nos jours (comme c’était le cas il y a quarante ans) : «Pour être psychologue, il faut être médecin». Un petit groupe de vétérinaires a repris ces théories, utilisées il y a 40-50 ans par l’Ordre des médecins contre les psychologues. Leur discours est d’autant plus abusif que la profession de comportementaliste existait déjà depuis dix ans en France lorsque les vétérinaires ont commencé à s’y intéresser. J’en sais quelque chose, ayant créé ce métier. Ils ont «pris le train en route», ce qui arrive à tout le monde…mais eux voudraient faire descendre les autres du train!»

Bon, 30 semaines déjà! C’est avec la question de cette semaine que se conclut le premier volet de la chronique hebdomadaire de l’Art des Animaux. Merci à Michel Chanton, un grand éthologue qui observe les chiens avec tant d’humilité. Pour tous ceux qui sont assoiffés de connaissances et qui désirent en savoir plus, je vous invite à vous procurer le livre de Marie-Claire Perrot : «Y’a un os avec mon chien» et surtout, visitez le site internet de Michel Chanton au www. michel-chanton-ethologiste.com. Restez avec nous pour les prochaines semaines, encore plus pour vous qui prenez la peine d’investir du temps pour comprendre vos chiens. Un merci spécial à Mlle Perrot et M. Chanton ainsi qu’à vous tous!

Brigitte Tardif


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés